• Gouttieres-1
  • Gouttières-2
  • Gouttières-3
  • Gouttières-plans
  • Sauvetage des gouttières de Saint-Pétersbourg.
    Bien sur, Vladimir ne m’a pas encore répondu à propos de mon invention de nouvelles descentes d’eau pluviale non effondrables pour les immeubles de Saint-Pétersbourg.. Mais je suis très compréhensif car, entre le sanglant bourbier Tchétchène, le tiraillement irakien entre Chirac et Bush qui lui donne le tournis, la main-mise sur ce qui restait de presse et de télévision libres en Russie, il lui est resté certainement peu de temps pour étudier la conception révolutionnaire de gouttière issue de mon imagination.

    Dans le domaine de la communication, je reconnais avoir commis une erreur en intitulant mon projet « Révolution dans les gouttières russes », des termes qu’il convient dorénavant de ne jamais utiliser ici – ou bien seulement à voix basse. Ces mots-là, sont réservés pour la France et les Français. Pour vous imprégner de ce qui précède, je vous relate qu’au mois d’octobre dernier, une TV de Moscou qui produit l’émission « Liberté de paroles » est venue m’interwiever en me demandant de répondre à la question suivante : « Pourquoi le 14 juillet de chaque année les Français commémorent-t-ils la Révolution de 1789 en faisant la fête, dansant dans les rues, allumant des feux d’artifices - alors que chez nous en Russie, la Révolution de 1917 se commémore comme un jour de deuil ? » Sans commentaires.

    Donc V.Poutine garde le silence. Mais V. A. Yakovlef, maire de Saint-Pétersbourg, a pris la peine de me faire appeler par son secrétariat pour me fixer un rendez-vous. Avec des architectes de la ville, curieux de connaître mon invention. Nous devons nous rencontrer la semaine prochaine. Mes lecteurs habituels ont donc la primeur de cette nouvelle.

    De ce rendez-vous, je n'ai rien dit à Valodia. Depuis qu'il me snobe, j’ai décidé d’en faire autant à son encontre. Maintenant, lorsque je viens à le croiser en ville, ostensiblement je change de trottoir !