Circulation Les gens Culture Evénements Cuisine Gouttières Vidéos Contact Justice Police Religions Folklore Des balalaikas Histoire Tikhvine
La Pravda (La Vérité)

Sur la porte de chaque appartement dans les immeubles collectifs en Russie se trouve fixée une boîte à lettres. On pourrait se demander pour quelles raisons, sachant que dans chaque hall d’immeuble se trouve dorénavant maintenant installée une batterie de boites à lettres mentionnant les numéros des logements. Longtemps intrigué par ce doublon, j’en ai recherché la raison. J’ai enfin trouvé la réponse et vous verrez combien des choses apparemment négligeables recouvrent une profonde signification.

Ces boîtes individuelles fixées sur chaque porte d’appartement étaient destinées à recevoir le célèbre journal « La Pravda », grand quotidien s’il en fut par son format et par le nombre de ses abonnés qui se chiffraient par millions. La distribution aux abonnés se faisait dans ces boîtes, dans tous les immeubles et à tous les étages. La petite dimension des boîtes ne permettait pas l’introduction complète du journal, aussi celui-ci débordait par l’ouverture située en haut en laissant systématiquement apparaître le titre «La Pravda».

Ainsi, tout un chacun pouvait voir, et surtout contrôler, le degré de civisme de son voisin. Souvent, on laissait le journal apparent dans la boîte jusqu’au soir afin qu’aucun doute ne puisse subsister aux yeux du responsable du parti de l’immeuble (ceux qui disent qu’il y avait un responsable du parti sur chaque palier sont des médisants. Un par étage, peut-être, mais quand-même pas un par palier !..) La « Pravda » cela voulait dire « la Vérité ». Chaque jour ce journal avait la tache d’expliquer à chaque citoyen de l’URSS ce qu’il devait savoir – et surtout ne pas savoir -, ce qu’il devait penser et comment il devait le penser.

Souhaitant contribuer à augmenter le lectorat de la presse française, je pense que ce serait une bonne idée de proposer aux municipalités et offices HLM de faire installer de telles boîtes à lettres sur les portes des appartements. Ainsi, on pourrait contrôler qui lit quoi… En outre, les Français qui souhaiteraient s’abonner à La Pravda montreraient ainsi leur ouverture d’esprit devant leurs voisins. Ce serait une bonne action car, je ne sais ce qui s’est passé en Russie ces dernières années car, maintenant, on ne voit plus une seule Pravda dans ces petites boîtes à lettres restées désespérément vides. Soyez généreux, soutenez la diffusion de La Pravda.

La PRAVDA - copie du numéro daté du 9 mai 1945 "Jour de la Victoire"

JOUR DE LA VICTOIRE

C'est le jour de la Victoire
Imprégné de l'odeur de la poudre,
C'est la fête
Avec les cheveux gris sur les tempes.
C'est la joie
Avec les larmes dans les yeux.
Le jour de la Victoire!
Le jour de la Victoire!
Le jour de la Victoire!
Nuits et jours près des fours Martin
Les yeux sur la Patrie ne se fermaient jamais.
Jours et nuits dans des batailles difficiles
Ce jour nous sommes arrivés comme on pouvait.
Refrain.
Bonjour mère, nous sommes revenus - pas tous …
Nu-pieds nous avons parcouru à travers la rosée !
Sur la moitié de l'Europe nous avons foulé le

Здесь День Победы

День Победы, как он был от нас далёк,
Как в костре потухшем таял уголёк.
Были вёрсты, обгорелые, в пыли, -
Этот день мы приближали как могли.
Порохом пропах, Это праздник
С сединою на висках.
Это радость Со слезами на глазах.
День Победы! День Победы! День Победы!

Дни и ночи у мартеновских печей
Не смыкала наша Родина очей.
Дни и ночи битву трудную вели —
Этот день мы приближали как могли. Припев.
Здравствуй, мама, возвратились мы не все…
Босиком бы пробежаться по росе!
Пол-Европы прошагали, пол-Земли, —
Этот день мы приближали как могли.