• Menu général
  • Embastillement
  • Enfants de guerre
  • Rancune américaine
  • Médecins militaires
  • Petit soldat russe
  • Milice policée
  • Police et armée
  • Napoléon 1
  • Napoléon 2
  • Normandie-Niemen1
  • Normandie-Niemen2
  • Normandie-Niemen3
  • La Pravda
  • Pravda la Victoire
  • Radiateurs volants
  • Rancune américaine
  • Rostopchine
  • Soviet de Kronstadt
  • La verité
  • Jour de la Victoire
  • Menus-css3-1
    Que sont devenus les avions Yak ?
    A propos des avions Yak du Normandie-Niemen donnés par Staline en signe de reconnaissance à la France en 1945, certains s’interrogent : que sont devenus ces avions après leur atterrissage au Bourget en juin 1945 ?

    Sur les 40 Yak partis d’URSS, 37 sont effectivement arrivés au Bourget (deux se sont télescopés à Stuggart, un troisième est tombé en panne). Après son retour, le régiment a participé à de nombreux meetings avec les avions car les pilotes étaient très souvent sollicités pour des démonstrations. Puis après trois années, s'est posé le problème des pannes, des pièces de rechange. Comme il aurait été trop onéreux de faire venir ces pièces depuis l'URSS, - d’autant plus que la « guerre froide » venait de commencer - les autorités françaises ont repris la totalité des avions pour les ferrailler dans la région d’Etampes. Un seul yak a pu être sauvé par Constantin Feldzer (ancien pilote du Normandie-Niemen et conservateur du Musée de l'Air situé alors à Meudon avant d'être installé au Bourget). Il a fait le maximum pour qu'un exemplaire de ces avions soit conservé afin d’être exposé au Musée de l'Air. Cet avion a dernièrement été démonté pour être présenté à Moscou entre juin et octobre 2003 à l'occasion de l'exposition Charles de Gaulle. Il est revenu en France en novembre dernier et devrait ultérieurement reprendre sa place au Musée de l'Air au Bourget.

    Saint-Pétersbourg le 13/04/2004

    NB : les informations ci-dessus ont été communiquées par la Direction du Musée Normandie-Niemen des Andelys.